L'Association pour la Formation
aux Carrières de l'Action Sociale et de l'Animation

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Qubec

Identification


mot de passe oublié ?

Vous êtes ici : Accueil » Espace Etudiant » Fiches métiers/formations

>>Educateur spécialisé

Nature du travail

Spécialiste de l’inadaptation

L’éducateur spécialisé intervient auprès d’enfants ou d’adolescents souffrant de problèmes familiaux, scolaires, médicaux, de troubles du comportement. Il s’occupe aussi d’adultes en difficulté sociale ou physique, ou de handicapés mentaux. Ses activités sont multiples et varient selon le type de public dont il a la charge. Néanmoins son objectif reste le même : préserver ou restaurer l’autonomie de ces personnes en les valorisant par le biais d’activités socio-éducatives (sorties, ateliers, soutien scolaire, aide à l’insertion...).

L’éducateur spécialisé travaille en milieu fermé ou en milieu ouvert. En internat, il a la responsabilité d’un groupe de jeunes qu’il accompagne, hors temps scolaire, pour les repas, la veillée et au moment du coucher. En externat, il s’occupe d’adolescents tout au long de la journée, en collaboration avec les enseignants. Dans ces deux cas, il participe au développement affectif, psychologique et social des jeunes, au travers de projets pédagogiques adaptés. En foyer d’accueil ou d’hébergement, il organise la vie quotidienne des jeunes travailleurs ou des jeunes mères célibataires. Il les conseille et les assiste pour surmonter leurs difficultés. Son rôle consiste à favoriser leur autonomie et leur insertion professionnelle. Par ailleurs, il peut intervenir auprès de malades dans les hôpitaux.

Dans le cadre de l’AEMO (aide éducative en milieu ouvert), l’éducateur peut être amené à agir directement auprès d’un jeune, de sa famille, de son employeur ou de son professeur, sur mandat d’une autorité administrative (ASE) ou judiciaire. Ce type d’intervention est d’autant plus fréquent que la tendance actuelle est d’éviter les placements. Enfin, l’éducateur de rue intervient dans les quartiers difficiles auprès des jeunes en rupture sociale et auprès de leur famille. Au travers d’activités socio-éducatives ou récréatives, il lutte contre leur désoeuvrement, et tente ainsi de prévenir la délinquance et la toxicomanie, et de favoriser leur insertion sociale.

Conditions de travail

Un cadre de travail diversifié

L’éducateur spécialisé exerce son activité dans des établissements spécialisés publics ou privés : instituts médico-pédagogiques, instituts médico-professionnels, centres de rééducation, maisons d’enfants à caractère social, hôpitaux (hôpitaux de jour et services psychiatriques), foyers d’accueil et d’hébergement, clubs de prévention, centres sociaux... Dans tous les cas, il collabore avec d’autres professionnels, qui participent à l’action éducative et sociale : psychologues, enseignants, magistrats, rééducateurs, assistants de service social, etc. Cette équipe interdisciplinaire élabore et met en place les projets éducatifs, en assure le suivi et en évalue l’impact.

Les horaires de l’éducateur spécialisé varient selon le lieu où il exerce. En internat, les horaires sont généralement réguliers, avec des permanences la nuit et certains week-ends. En milieu ouvert, ils sont irréguliers et varient selon son employeur.

Vie professionnelle

Un marché de l’emploi favorable

Environ 55 000 éducateurs spécialisés exercent aujourd’hui leur activité. Ils sont, pour la majorité, employés par le secteur associatif, les collectivités territoriales (services sociaux) ou l’État (protection judiciaire de la jeunesse). Chaque année, 2 200 postes se dégagent sur toute la France. Mais l’offre varie selon les régions. Ainsi, la région parisienne, le Nord et l’Est recherchent-ils activement des éducateurs qualifiés.

Avec quelques années d’expérience, l’éducateur spécialisé peut accéder à des fonctions de chef de service ou de directeur d’établissement social privé en préparant le CAFDES (certificat d’aptitude à la fonction de directeur). Il peut aussi prétendre au poste de chef de projet quartier ou à celui de conseiller technique pour une collectivité territoriale. Autre voie possible : s’orienter vers les fonctions de délégué à la tutelle aux prestations sociales. Enfin, il peut se diriger vers d’autres professions sociales (animateur ou assistant de service social).

Rémunération

Les salaires diffèrent selon le secteur d’activité. Dans le public, le salaire brut atteint 1 333 euros en début de carrière et 2 315 euros en fin de carrière, primes non comprises. Dans la convention collective de l’enfance inadaptée figurent des salaires brut, primes non comprises, de 1 505 euros en début de carrière et de 2 614 euros en fin de carrière.

Compétences

Engagement personnel, écoute et disponibilité

Capacité d’écoute, persévérance et disponibilité figurent parmi les qualités essentielles de l’éducateur spécialisé. Doté d’un solide équilibre psychologique et d’un bon sens pratique, ce professionnel doit avoir le goût des contacts humains et l’esprit d’équipe. Il doit également faire preuve d’une certaine créativité.

Accès au métier

Un diplôme d’Etat

La formation est sanctionnée par le Diplôme d’Etat d’Educateur spécialisé (DEES). Elle dure trois ans en voie directe ou en apprentissage et quatre ans en cours d’emploi. Elle est dispensée par des écoles agréées par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité.

Pour en savoir plus

Dans la Région Centre, deux écoles sont agréées :

- l’Ecole Régionale en Travail Social d’Olivet http://www.erts-olivet.org/
- l’Institut en Travail Social de Tours http://www.atec-tours.com/

Les types de formations

- En voie directe : la formation se déroule à l’école pour la partie théorique avec une alternance de stage pratiques. L’éducateur spécialisé a alors un statut d’étudiant.

- En cours d’emploi : l’éducateur spécialisé est salarié d’un établissement ou d’un service qui lui a permis d’engager la formation, dans le cadre de son emploi.

- En apprentissage : l’éducateur spécialisé a moins de 26 ans. Il a été recruté par un établissement ou un service pour effectuer la formation dans le cadre d’un contrat d’apprentissage.

La sélection

Les épreuves de sélections sont organisées par les écoles. Les inscriptions ont lieu avant le mois de décembre pour la rentrée scolaire suivante.

Elles sont destinées à apprécier :
- le niveau de formation générale
- les motivations, le contrôle de soi, la maturité, les capacités d’adaptation...

A cette obligation s’ajoutent :
- pour les formation en cours d’emploi ou en contrat d’apprentissage, la nécessité de trouver un employeur.
- Pour la formation en voie directe l’admission se fait, selon les places disponibles, en fonction des notes obtenues.

En Eure-et-Loir (voir aussi accès aux formations en Eure-et-Loir)

L’AFCASA a passé des accords avec l’Institut du travail social de Tours pour organiser, à Chartres, la formation d’éducateur spécialisé :
- par apprentissage,
- et en cours d’emploi.

Cette disposition permet de limiter les frais de déplacement et les temps de trajet, et elle donne une plus grande proximité entre la formation et le secteur professionnel.

Source Onisep

Site développé sous SPIP 1.9.2n
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5

RSS